creative with light, clay, textiles & earth

Françoise De Smet

Françoise De Smet ne cache rien.Alors que de la céramique,

on attendrait quelque chose de plutonien, d'alchimique, des matières denses, cristallisées, cachées sous d'impénétrables glacis, un art opaque,des replis inaccessibles, une intériorité obscure ; les porcelaines de cette sorcière flamande (et rousse) se projettent comme des radiographies. Ce qui se laisse lire dans le rayonnement de ces sculptures lumineuses, c'est tout le processus de leur création, les coulures, les retraits, les infimes craquelures, les objets, lorsqu'il s'agit de moulages, dont elles ont épousé les contours, les gestes dont elles ont conservé la trace, toute cette intime organisation moléculaire,

tout se transforme en lumière, tout est révélé.